Le regard des autres

samedi 6 juillet 2013

Marque de l’indifférence ou de la reconnaissance

du rejet ou de la simple tolérance

votre regard sur notre « monde »

se pose au hasard de l’âme vagabonde

Source de douleur ou de plaisir

fait de vivre ou de mourir

nous avons besoin d’être acceptés

par l’ensemble de l’humanité,

Rien n’est plus chaud que votre souriant regard

fidèle reflet de votre pensée à notre égard

Clin d’oeil qui ne vous coûte rien

mais nous fait tellement de bien,

Nul besoin que l’on nous encense

que l’on nous couvre de blasphème

mais simplement que l’on nous aime

dans le pardon de la terre à notre souffrance,

Nous ne sommes pas coupables

quelque soit votre âge

des maux qui vous accablent

dans votre agréable voyage,

Savez vous combien il faut de courage

dans notre monde de la défaillance

pour surmonter certains naufrages

qui ne vous inspirent que répugnance,

Certes dans le labyrinthe de la modernité

ne valent que raison et rentabilité

mais pourquoi nous discriminer à travers un air de supériorité ?

Nous n’avons pas choisi de plein grès la condition des handicapés,

Si votre cœur gelé bat sous un bloc de glace

parce que vous n’êtes pas à notre place

il est temps de prendre conscience

que la moindre des imprudences

peut, du jour au lendemain

faire basculer votre destin

ou celui d’un être cher

tel votre enfant ou votre mère,

Alors puisque vous avez eu la chance

d’être épargné par la providence

oubliez la distance qui nous sépare

et offrez nous votre plus beau regard

Zav