Les feuilles mortes

samedi 6 juillet 2013

J’étais enfant perdu parmi les feuilles mortes.
Je dorai ma pilule aux jaunes des aulnes.
Soleil doux qui chauffait mon corps revêtit.
Traversé de rayons, je rougissais.
Je me recouvrais des feuilles tombées.
Ca me cachais des yeux humains.
Je n’avais plus peur, sous ma couverture rouge, couleur de vie, couleur de sang.
Sang qui me montait aux joues.
J’étais un enfant de la terre
Couché dans l’humus
Aux senteurs de mon cœur battant
Couché dessous les feuilles du temps
J’écoutais le craquement de la vie
Dans mes songes d’enfant.